lundi 3 mars 2008

M'en veux pas, Barbara...

Mon premier atténue la lumière d'une lampe, mon second est la coiffure de tintin, mon troisième est le sommet du biberon, mon quatrième est le contraire du jour,et mon tout est un rapace. Réponse : l'aigle noir... (abat-jour houppette tétine nuit... )
Posté par urbietorbi à 16:58:35 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 29 février 2008

Rênes de proue

(Prise de vue : Cécile C ; Photoshopping : François B.)
Posté par urbietorbi à 16:14:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 29 février 2008

Mécanicien

Ils aimeraient Illuminer.Je le regardela regarder.Elle qui prend le temps de se plaire dans la glace,De rajuster les poids, Jeux de poulie,Et les rayures,Jeu de palan.Il n’est pas très mécanicien.
Posté par urbietorbi à 16:13:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 29 février 2008

Quand les murs mettent en garde contre les volatiles

Posté par urbietorbi à 16:10:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 28 février 2008

Canard véreux

Nous avons ri (un peu jaune) en lisant le dossier de la "Henn Erre" sur la précarité étudiante. Gros plan sur Cécile. Entre métaphores hasardeuses ( (il est) « sa colonne vertébrale. A moins que ça ne soit l’inverse » …ça va, oui ?), galéjades ineptes (« Cécile tourne les pages du calendrier, espérant un monde meilleur »… si, si, le monsieur a vraiment écrit ça… Comme si l’éphéméride était son hobby… Comme si d’habitude, les gens souhaitaient un monde plus pourri… ), couillonnades éhontées (je t’en... [Lire la suite]
Posté par urbietorbi à 19:18:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
mercredi 27 février 2008

-    C’était qui, ce philosophe allemand qui courrait sur la plage en maillot de bain rouge ?-    …Nietzsche Buchanan ?
Posté par urbietorbi à 13:05:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 27 février 2008

L'enraciné

Posté par urbietorbi à 13:04:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 27 février 2008

Un chirurgien aveugle aux gestes de coiffeuse avançait dans la hâte et sans rien dévoiler. Dans ses mains, bien peu d’air. Rien n’accrochait aux doigts tendus vers la chaussée. Pourtant l’on évitait l’examen prolongé du passant, parce qu’il était pudique et qu’on était discrets. Mais en vain l’un et l’autre. Et ses mains s’exhibaient. Et quant à la démarche…Angle de rue franchi, plus de main, plus de lui. Il se hâtait encore, sûr de sûr et certain. Et loin de nos regards. Et plus de nos ressorts. Et n’en voyant plus rien, nous nous... [Lire la suite]
Posté par urbietorbi à 13:01:34 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mardi 26 février 2008

Quand les murs se trouvent des excuses...

Posté par urbietorbi à 15:41:44 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
lundi 25 février 2008

Image,Instant tanné,Peau rebattue qui se révèle.
Posté par urbietorbi à 10:36:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]